Boostez votre force et votre endurance à la salle !


Vous pouvez augmenter sensiblement votre force et votre résistance lors de vos entraînements en utilisant les bons stimulants avant votre séance.

Aliments pour construire du muscle Depuis quelques années, l'utilisation des boosters de pré-training ou autres stimulants se développe de plus en plus.

Malgré tout, cela reste des produits qui sont très souvent sujets aux critiques notamment sur les réseaux sociaux ou sur les forums de musculation. Il est vrai que globalement, il faut savoir les utiliser, et que rien ne remplace une bonne motivation, surtout si ces produits sont utilisés comme une béquille pour remplacer un manque d'envie.

Mais une utilisation judicieuse de certains de ses stimulants peut vous aider à améliorer vos performances à la salle de sport.


Est-ce que ça marche ?

Question importante, donc autant y apporter une réponse de suite ! Pour moi, clairement oui !

Même si la plupart des ingrédients utilisés dans les stimulants n'ont pas d'impact direct sur la croissance musculaire, on peut quand même penser que les boosters peuvent marcher pour aider à prendre du muscle (ou à sécher) tout simplement parce qu'ils vont vous aider à vous entraîner plus dur et plus intensément !

Et quand on peut faire 1 ou 2 répétitions supplémentaires, quand on peut améliorer sa concentration pendant l'exercice, ou la qualité de son mouvement, clairement c'est que l'entraînement va être plus productif !

Et si cet entraînement est un peu plus productif, il sera plus efficace pour vous aider à atteindre votre objectif.

À mon sens, il y a donc plutôt un effet indirect des boosters : en améliorant la qualité de votre entraînement, ils vont améliorer vos progrès.

Mais cela implique de les utiliser correctement. Il faut donc notamment faire attention aux effets secondaires indésirables que ce type de produit peut provoquer. En effet, en étant fortement stimulé, il n'est pas rare de surestimer ses capacités physiques, donc de soulever trop lourd et/ou de dégrader sa technique d'exécution. En conséquence, au lieu de devenir plus efficace, l'entraînement deviendra moins qualitatif et surtout plus dangereux.

Il faut donc veiller à conserver toujours la bonne technique d'exécution, même si on se sent plus fort et qu'on met une charge supérieure, sous peine que les boosters ne se transforment simplement qu'en aller simple pour la blessure !

Et attention aussi à ne pas l'utiliser sur une journée ou vous vous sentez déjà très fatigué, malade ou pas suffisamment en forme. Si votre corps est déjà faible, inutile d'en rajouter une couche avec un entraînement trop intensif. Préférez plutôt l'utilisation sur un moment où vous vous sentez en bonne condition, c'est ainsi que votre organisme sera dans le meilleur état possible pour vous permettre de vous entraîner de manière plus dure et plus efficace.


Utilisez le bon produit !

Si vous voulez utiliser un booster, pensez à utiliser le bon produit en fonction de l'effet que vous attendez.

En effet, ils ne sont pas tous similaires du point de vue de l'énergie, de la congestion ou de l'aspect purement stimulant.

- Par exemple, un produit fortement dosé en bêta alanine (entre 1,5 et 3 g par dose) pourra être intéressant pour ceux qui font des séries longues, car il retardera l'arrivée de la brûlure. En conséquence, sur les exercices comme les élévations latérales, vous pourrez faire plus de répétitions tout en conservant une meilleure technique et une meilleure contraction volontaire.

- Si vous cherchez davantage de congestion, l'arginine ou le malate de citrulline pourra être particulièrement intéressant pour vous (à hauteur de 2 à 5 g / dose). Mais sachez une chose : la congestion est le facteur le moins important de la croissance musculaire, même si c'est clairement un des plus agréables !

- Quant aux produits chargés en caféine ou équivalent (guarana, synephrine, etc.), ils auront un effet stimulant par leur action sur le système nerveux. Avec une dose de 100 à 150 mg, vous ressentirez une nette stimulation, une impression que tout ce que vous faites est accéléré. Vous aurez aussi plus de force et plus d'endurance, et cerise sur le gâteau, une bien meilleure concentration qui vous permettra de mieux réaliser vos exercices, d'avoir une meilleure contraction volontaire. Mais attention, certains tolèrent mal ce type de stimulant et pourront ressentir une accélération du rythme cardiaque, une nervosité importante, etc. Si vous voulez utiliser un produit riche en stimulant, commencez avec une faible dose de manière à vérifier comment votre corps va réagir.

- Un complément alimentaire dosé en créatine Kre Alkalyn (2 à 4 g) pourra vous aider à avoir plus d'énergie et une meilleure récupération entre chaque série de travail. L'avantage ici est que c'est une amélioration de l'énergie sans stimulation du système nerveux, donc sans les effets secondaires que cela peut provoquer. Donc lisez bien les étiquettes pour choisir le produit qui vous convient, en fonction de ce que vous souhaitez comme effet. Si besoin, utiliser plusieurs produits différents et complémentaires à adapter en fonction de la séance que vous allez réaliser, vous pourrez alors les utiliser en alternance.


Attention à la récupération :

C'est un des points souvent oubliés quant à l'utilisation des boosters : la récupération.

Quand on veut utiliser un produit qui va augmenter ses capacités à l'entraînement, il faut bien sûr s'attendre à ce qu'on soit plus fatigué au sortir de la salle.

Il faudra donc adapter la récupération en conséquence, aussi bien du point de vue alimentaire que du point de vue repos pur. Vous ne pouvez pas vous entraîner plus dur sans vous reposer de manière plus importante, sinon cela se traduira tout simplement par un excès de fatigue au lieu de se traduire par des gains en terme de croissance musculaire.


Mon avis sur les boosters :

J'étais moi-même très sceptique à l'usage de ces produits avant de les tester, et depuis que j'ai pu en tester plusieurs, avec des effets différents en fonction de la composition, j'ai pu me rendre compte que certains d'entre eux pouvaient avoir leur place dans un plan d'entrainement bien construit.

Par contre, il faut les utiliser correctement, c'est-à-dire en fonction de l'objectif que l'on cherche à atteindre, et aussi penser à sa récupération.

Pour cela, je vous conseille de lire notre comparatif sur les boosters de pré-training.

yolaa.com