Les 9 erreurs qui vous empêchent de sécher !


En corrigeant ces quelques erreurs simples, vous pourrez enfin débloquer votre sèche et accélérer votre perte de gras !

Avant de commencer la lecture de cet article, je vous conseille de lire notre guide pratique pour tout savoir sur la sèche.

Maintenant que c'est fait, en avant pour les erreurs !


Allez-y en douceur !

Une erreur courante quand on veut sécher le plus rapidement possible est de passer rapidement d'un entraînement « normal » à un entraînement plus intensif, avec plus de séries, plus de volume de travail, et en plus un ajout de plusieurs séances de cardio-training chaque semaine.

Malheureusement, ce n'est pas si simple ! Quand vous poussez votre corps trop vite dans l’excès alors que vous êtes avec une diète hypocalorique, celui-ci va essayer de s'adapter rapidement pour se maintenir au mieux dans son état actuel, ce qui peut donc engendrer rapidement une diminution de votre métabolisme, mais aussi un crash de votre système nerveux et parfois aussi hormonal !

Vous serez plus fatigué, plus énervé, mais en plus vous perdrez du gras beaucoup moins vite. C'est normal, c'est un mécanisme de protection du corps.

Donc procédez doucement, allez-y par étape, pour ne pas bloquer votre corps, et pour réussir à perdre du gras sur le long terme. Eviter à tout prix de crasher votre métabolisme, sinon la perte de poids sera bloquée pendant plusieurs semaines.


Ne supprimez pas les glucides !

Quand on veut perdre du gras, on joue en priorité sur les glucides. Mais ce n'est pas pour cela qu'il faut les réduire de manière trop abrupte, ni qu'il faut les supprimer complètement !

En dessous de 100-130 g de glucides par jour, vous ne serez pas en état de maintenir correctement votre métabolisme, ce qui provoquera assez rapidement une réduction de celui-ci.

Et si vous les supprimez complètement, en optant pour la diète cétogène, des études ont montré qu'en seulement deux semaines, votre métabolisme allait ralentir de près de moitié ! La diète cétogène est donc vraiment à utiliser avec précaution, et à ne surtout pas utilisé par les débutants en musculation, car elle demande beaucoup de maitrise et d'expérience.

Pour éviter cela, réduisez les glucides petit à petit et essayer de conserver quand même une moyenne minimale de 100 g de glucides par jour, ce qui est déjà très bas !

Si vous voulez vraiment les réduire encore plus, alterner 2 jours bas en glucides (environ 50 g) et 5 jours à dosage légèrement supérieur (100 à 130 g) chaque semaine.


Ne supprimez pas les lipides !

Nombreux sont ceux qui suppriment complètement les graisses pour les régimes car ils pensent qu'en enlevant le gras de l'alimentation, ils enlèveront le gras de leur corps … Pourtant, ce n'est pas si facile, « on n'est pas ce qu'on mange » !

Les lipides sont essentiels au bon fonctionnement de votre corps, de votre système hormonal, de vos articulations et de vos muscles. Vous devez en consommer au minimum 1 g par kilo de poids de corps, même en sèche !


Ne mangez pas que des protéines !

Et bien sûr, ne mangez pas que des protéines !

Nous l'avons vu au dessus, il faut conserver une certaine dose de glucides et de lipides, mais aussi manger de grandes quantités de légumes.

Visez entre 500 g et 1 kg de légumes verts (ou équivalent) par jour, pour 4 raisons :
- Apporter des fibres à votre alimentation ;
- Apporter des vitamines et des minéraux ;
- Améliorer la sensation de satiété de vos repas ;
- Et enfin et c'est l'élément le plus important : apporter des aliments basifiants pour contrer l’acidité des protéines, et donc éviter de réduire encore plus vos performances ou d'augmenter encore plus votre risque de blessure.


Pensez à la recharge

Quand on a un taux de graisse qui commence à être assez bas (< 11-12 %) et qu'on suit une diète faiblement dosée en glucides, le taux de leptine peut rapidement diminuer.

Pourtant, cette hormone est essentielle pour continuer à perdre du gras, car s'il diminue trop, la perte de poids sera stoppée.

Pour réussir à la maintenir à un niveau correct, il faut faire une recharge glucidique sur un repas par semaine. Si vous êtes déjà assez secs et avec une diète hypocalorique, ne vous inquiétez pas, ce repas de recharge ne va pas ralentir vos progrès, bien au contraire !


Arrêtez de brasser du vent !

Le mythe des poids légers à la vie dure. Pourtant, il n'y a absolument aucun intérêt à utiliser des poids légers quand on est en sèche :
– Cela ne fait pas consommer plus de calories ;
– Cela donne un mauvais signal aux corps : il n'a plus besoin de conserver vos muscles, vu que vous ne soulevez plus que de faibles charges !

Conservez donc des poids suffisamment lourds, c'est-à-dire conservez votre entraînement habituel. Sinon, vous allez accentuer le risque de perdre du muscle pendant votre régime !


Ne vous pesez pas tous les jours !

Évitez de vous peser tous les jours. En effet, la perte de poids n'est jamais linéaire, il peut se passer 7 à 10 jours avant de constater un changement. Si vous vous pesez tous les jours, et que vous voyez que vous stagnez pendant une semaine, vous allez avoir très vite la tentation de modifier votre diète et de diminuer encore vos calories.

Alors que si vous aviez attendu 2 ou 3 jours de plus, vous auriez pu constater que votre diète était efficace et donc qu'il n'était pas nécessaire de la réduire.

Pour sécher, prenez votre temps et essayez toujours de conserver la diète la plus haute possible en calories. Cela vous permettra d’améliorer votre état de forme générale, mais aussi de réduire le risque de catabolisme musculaire (la perte de muscle).

Pesez-vous une fois toutes les deux semaines, ce sera largement suffisant ! Si vous avez un doute, pesez-vous 2 jours d'affilé et faites une moyenne de ces deux jours. Bien sûr, la pesée doit se faire le matin à jeun après être allé aux toilettes.


Pesez vos aliments !

Il est absolument impossible de tenir une diète si vous ne pesez pas vos aliments.

En effet, comment pouvez-vous savoir que votre alimentation est efficace (ou pas) si vous n'en avez pas la maîtrise totale ? Comment la modifier si vous ne savez pas exactement ce que vous mangez ? Comment être certain d'avoir les bons macro-nutriments (doses de protéines, glucides et lipides) pour améliorer la perte de poids tout en conservant un corps en bon état sans savoir quels sont les nutriments que vous avalez chaque jour ?

Donc pesez vos aliments, car on a parfois des surprises : bien souvent, on surestime la quantité de protéines, alors qu'on sous-estime la quantité de lipides et de calories !


Ne basez pas tout sur les compléments !

Même les meilleurs compléments alimentaires du monde ne vous permettront pas de perdre du poids si votre diète n'est pas au point et que votre entraînement laisse à désirer.
Ils peuvent être une aide, mais n'oubliez pas : ce n'est qu'une aide et non pas la base de votre régime !


Manger des produits frais !

Vous aurez une bien meilleure maîtrise de votre alimentation si vous mangez des produits frais et des plats que vous préparez vous-même.

Malheureusement, les plats cuisinés contiennent bien souvent des doses très importantes de graisses « cachées », mais aussi des apports massifs en sel. Et bien souvent, même dans des produits à priori à base de légumes, vous pouvez retrouver des doses de glucides importantes, car ils sont utilisés pour améliorer le goût du plat.

Mis bout-à-bout, tous ces éléments peuvent très vite complètement exploser votre plan alimentaire et donc empêcher votre perte de poids.